Ce projet citoyen est 100% indépendant, il a besoin de votre aide pour perdurer.
Vous pouvez le soutenir en y contribuant… à partir d’1€ ! 🙂

[give_form id= »2765″]

L’objectif est de 1500€ chaque mois.
Avec 1500€, j’engage une nouvelle personne pour accélérer le développement du projet ! De nombreuses idées sont en effet en attente pour améliorer la sensibilisation du plus grand nombre à une alimentation saine, vivante et responsable. Alors une participation de votre part, même à 1€, signifie beaucoup pour le projet ! 🙂

Les citoyens fondateurs du projet

Grâce à leur aide et leur soutien sous forme d’abonnement ou de dons, L’Essentiel de l’alimentation positive a pu voir le jour ! Un énorme MERCI à tous ! 😀

Claude Rochat et Bernadette Crance de Chalon-sur-Saône, Ines Sahtout d’Unieux, Roselyne Rousset de Saint-Chamond, Dominique Berger de L’Hôpital-le-Grand, Agnès et Pauline Fayard de Sainte-Sigolène, Severine Molinot de Bourg-Charente, Sylvie Fumey d’Augerans, Sylvie Tixier de Villars, Vincent Gallot et l’entreprise Webqam de Saint-Étienne, Yaprak Kara de Firminy, Ghislaine Charondière d’Andrézieux-Bouthéon, Emmanuel Colson de Vandœuvre-lès-Nancy, Ahlam Gaha de Saint-Jean-Bonnefonds, Nicole Tomasella de Feyzin, Élodie Debourg de Lyon, Jean-Paul Ferrier de L’Hôpital-le-Grand, Nathalie Cortial de Nice, Marie-Thérèse Dunand de Meursault, Christelle Sequeira d’Unieux, Marie-Thérèse Raymond d’Yssingeaux, Charles Vitello de Saint-Genest-Lerpt, Nicolas Voisin de Coex, Laurence Lasserre d’Unieux, Denis Montagnon de Saint-Étienne, Alain Verrière de Vougy, Corinne Delot des Houches, Patrick Pawlak de Valbonne, Jean-Luc Vannier de Montreuil-aux-Lions, Catherine Perrier d’Asserac, Dan Roche d’Angers, Georges Stucki d’Avenches (Suisse), Raphaël Loiselot de Saint-Martin-la-Plaine, Laurent Dall’Aglio d’Alfortville, Françoise Grenier de Tassin-la-Demi-Lune, Marie Cherbland d’Heyrieux, Cheraze Sahtout de Saint-Étienne, Gilles Thibaud de Bas-en-Basset, Christelle Lapendry de Montverdun, Michelle Carré de Paris, Mme Pyck de Saint-Étienne, Boris Bocquet d’Ambronay, Thomas Lo Cicero de Saint-Étienne, Nathan Serval de Saint-Étienne, Eddie Mathiolon d’Aix-les-Bains, Maurice Durand de Roanne, Sylvie Maillavin de Panissières, Théo Loiselot de Saint-Étienne, Olivier Cheylus de Saint-Bonnet-les-Oules, Nawel Sahtout de La Ciotat, Bruno Carré de Vaucresson, Françoise Villière de Chalon-sur-Saône, Madeleine Calvo de Genève (Suisse), Gisèle Rivière-Terrolle de La Talaudière, Chantal Petit de Saint-Étienne, Elysabeth Bastien de Noisy-le-Grand, Anne-Marie Rouby d’Andrézieux-Bouthéon, Baptiste Riegel de Saint-Priest, Isabelle Guillemaud et Richard Cocu de Cologny (Suisse), Kevin Nicolas de Fraisses, Clément Defilhes de Saint-Étienne, Josy Chapon d’Unieux, Benjamin Moreton et Nathalie Sollogoub de Montrouge, Cléa Robin de Vouvry (Suisse), Angele Melek Kocabicak de Polignac, Alexis Rochat de Lausanne (Suisse), Jeanne Montagnon de Saint-Étienne, Benjamin Forest et Mathilde Marchand d’Oyonnax, William Wiecek de Saint-Cyprien, Riad Lahlou de Paris, Christine Galardo de Feurs, Patricia Mansiat de Dommartin-les-Cuiseaux, Sarra El Mejid de Schiltigheim, Christiane Moutin de Saint-Étienne, Maud Chevron de Champagne-au-Mont-d’Or, Maxime Julien de Saint-Martin-la-Plaine, Ginette Desarmaux de Saint-Martin-la-Plaine, Hélène Geay de Commelle Vernay, Arlette Cloporte de Saint-Étienne, Olivier Cheylus de Saint-Bonnet-les-Oules, Annaïck et Lionel Hairabian de Maclas, Charlotte Allimant de Lyon, Margaux Thomas de Toulouse, Sofiane Messili de Genève (Suisse), Paule Carré de Saint-Étienne, Nathalie Moiny de Thumeréville, Christian Mascle de Garches, Claire Toinard du Puy-en-Velay, Cécile Jourjon de Saint-Étienne, Nature Essentielle de Chalon-sur-Saône, Maunu Römpötti de Luxembourg (Luxembourg), Grégory Thouvenin de Vif, Domitienne Giannoni de Lyon, Albane Dubuisson de Lacenas, Yvette Giannoni de Villefranche-sur-Saône, Valérie Medeiros de Bouleurs, Béatrice Clastres-Raigneau de Meaux, Johana Lopez Lourenço de Chalon-sur-Saône, Christine Dall’Aglio de Fillière, Marcelle Crottier-Combe de Saint-Jean- Soleymieux, Romy Cretiaux de Mont-sous-Vaudrey, Romain Rousseaux de Lavangeot, Marie-Line Rimbert de Bethoncourt, Manon Rousseaux du Planois, Hugo Mathiolon de Pusignan, Marie Clairet de Mornand-en-Forez, Marie-Thérèse Berger de Saint-Étienne, Vincent Guillemaud d’Anglet, Véronique Chavin, Alex Brando de Saint-Martin-la-Plaine, Tassnime Zeghouani de Paris, Norbert Kaimuko de Nouvelle-Calédonie, Paul Gilligan et Éloïse Bruyas de Saint-Martin-la-Plaine, Gautier Bruyas de Saint-Martin-la-Plaine, Martin Legrand de New York (USA)
 et Solange Faure de Saint-Étienne.

Et bien sûr tous les autres lecteurs qui soutiennent mois après mois ce beau projet ! Merci à vous tous ! 😀

ColucheL’alimentation positive soutient également les Restos du Cœur

Ayant été bénévole et investi dans l’association, notamment pour l’accueil et la distribution de repas auprès des personnes les plus fragiles, je ne peux pas rester insensible face aux injustices qui nous frappent chaque jour au coin de la rue. C’est la raison pour laquelle je tiens à inscrire le projet Alimentation Positive dans cette démarche associative, en reversant une partie des revenus à cette cause universelle.

Depuis la création des Restos du Cœur en France en 1985 par l’humoriste Coluche, les besoins en aide alimentaire d’urgence n’ont cessés de croître. Alors que la première campagne avait permis de distribuer 8,5 millions de repas aux plus démunis, ce chiffre a tristement explosé, avec plus de 130 millions de repas distribués chaque année…

Pour ne pas rester inactif face aux nombreux enjeux de l’alimentation, une partie du prix de chaque abonnement à l’Essentiel de l’alimentation positive est reversée aux Restos du Cœur sous forme de dons, transformés en repas distribués.

Les Restaurants du Cœur est une association reconnue d’utilité publique, créée pour lutter contre la pauvreté en apportant des repas gratuits équilibrés aux personnes les plus démunies. L’aide alimentaire apportée permet une aide d’urgence auprès des personnes les plus fragiles et constitue le point de départ d’un accompagnement vers le retour à l’autonomie.

Photo de Coluche : © Gaston Bergeret

HérécaUne seconde association est également chère à mon cœur : Héréca

C’est en rencontrant le Docteur Charles Vitello dans le cadre d’une interview pour le premier numéro du magazine que j’ai découvert son association Héréca (Hématologie – Recherche – Cancer).

Créée en 2018, l’association cherche à approfondir les connaissances en santé de toutes les personnes soucieuses de conserver leurs capacités physiques et intellectuelles sur leur parcours de vie. Afin de récolter des fonds pour financer la recherche scientifique contre le cancer, Héréca a inventé un concept unique qui allie pédagogie et spectacle, pour informer sur les dernières avancées scientifiques de manière simple et conviviale, dans une ambiance chaleureuse et positive.

Je participe aux projets de l’association en apportant mon aide sur l’organisation des conférences-spectacle.

Plus d’informations sur www.hereca.fr